2 tagged articles #chapitre1

CHAPITRE 1 07/07/2017

CHAPITRE 1

 
Martina: Eres un confidente de todas mis emociones.. nanananananananana.. Los sueños, la verdad y...
Non mais c'est une blague ! d'une elle prend mon enceinte et en plus elle chante.
Moi: Martina ! j'était entrain de dormir éteint la musique !
Martina: ouais pardon
Je soupira et me leva pour me préparer.
Moi: tu remettras l'enceinte la où tu l'as trouvé
Je déjeune en vitesse pour ensuite aller au studio.
Moi: a toute Martina, et sois pas en retar en cour
Martina: t'inquiète a toute
Arrivé au studio je rejoins Violetta et Leon.
Violetta: hey
Moi: alors ça va mieux ?
Violetta: ouais, il me fallait juste du repos
Moi: on y va ?
ils acquiescent et on partit a notre premier cours de la journée. La DANSE. Horrible des le matin.
Gregorio: BONJOUR ! Tout le monde se taient, on commence. On va continuer la danse de la semaine dernière pour voir si vous êtes au point
Tous: tres bien
Gregorio: si j'ai bien compris Violetta, tu es encore dispenser pour un petit moment alors s'il te plait assis toi a cote
Violetta: tres bien monsieur
C'est partit.
Mon dieu cette coré m'épuisera toujours autant.
Gregorio: vous m'ener... zen zen zen, il y a quelque ajustations a faire comme Maxi fait attention a tes pieds, Camilla a tes bras, Natalia tu était un peu trop en retardsinon euh Francesca c'était mieux, Leon ne change rien et puis voila bon moi j'ai rendez-vous alors a mardi
Il partit.
Camilla: Leon tu veux bien m'aidez s'il te plait ?
Leon: maintenant ?
Camilla: non pas forcement dans la seconde mais quand tu as un moment de libre

Leon: ouais biensur
Camilla: merci
On sortit de la salle.
Moi: enfaite je tes pas demande, t'as parle a Maxi ?
Leon: ouais on fera ça se soir je lui est passer la moitié des feuilles alors on va se voir ou on s'appelle je verrais avec lui
Moi: d'accord
Violetta: Leon, on y va ?
Leon: aller, je te tien au courent Francesca et Camilla je t'envoie un message quand je suis libre pour t'aider
Camilla: d'accord merci
Je les regarde partir.
Camilla: Francesca ?
Moi: mmmh ?
Camilla: je peux venir dormir chez toi se soir ? mes parents sont pas la et je vais m'ennuyer si je reste toute seule
Moi: biensur
Camilla: on va au resto ?
Moi: ouais vient on va propose aux garcons
Puis on partit avec Napo, Braco et Maxi.
Moi: bonjour, on pourrait accéder a la réserve s'il vous plait ?
Serveur: biensur mademoiselle Caviglia
Moi: merci, venez on va repeter
Napo: je croix que Lena va pas tarder on peut pas attendre ?
Moi: elle nous rejoindra
Napo: daccord

Ca me fait toujours du bien de passer des moments avec mes amis, encore plus si on chante. Puis je reçois un message de Martina pour rentrer.
Moi: excusez moi je dois rentree
Je sortis de la salle et tomba sur Violetta.
Moi: hey, ou est Leon ?
Violetta: il est aller aidé Camila
Moi: ah oui c'est vrai, excuse moi je dois rentré
Violetta: pas te souci
Je rentre chez moi.
Moi: Martina ? t'es la ? ... personne bon ba t'en pis, grrrr faut vraiment qu'elle commence a faire ces lessives, quesque c'est que ça ? un numéro de téléphone wow ma petit cousine grandit
J'entend la porte se fermé.
Martina: je suis rentrée
Moi: c'est qui Seba ?
Martina: un garçon du collège, mais pourquoi tu fouilles dans mes affaires ?
Moi: parce qu'elles sont sales, j'arrêterais volontiers de fouiller quand tu feras tes lessives toute seule
Martina: bon va zy fouilles
Moi: je me disais aussi
On rigole.
Martina: alors on y va quand ?
Moi: quand Leon aura fini sa journée au studio, la il aide Camila pour la danse
Martina: ah
Moi: au lieu qu'il fasse un détour par la maison on va aller le rejoindre au studio vient
Martina: je prend mes affaires et j'arrive va zy
Moi: je vais lui téléphoner
----------conversation téléphonique----------
Leon: allo
Moi: hey, comment ca se passe avec Camila ?
Leon: elle s'en sort, non attend Camila fini tes mouvements, quand tu tournes regarde toujours devant toi, va zy réessaye, voila comme ça. Oui excuse moi Francesca tu voulais me dire quelque chose ?
Moi: oui j'ai penser qu'au lieu que tu viennes jusqu'ici, on te rejoint directement au studio
Leon: va zy, on est dans la salle de danse
Moi: d'accord a toute
----------FIN
Moi: Martina on y va !
Martina: c'est partit
On alla au studio.
Moi: on attend qu'ils finissent
Martina: je veux voir
Moi: vient
On entra dans la salle en leur faisant un signe de tête, Leon nous chuchote.
Leon: on a bientôt fini
Moi: t'inquiète prend le temps qui faut
(Calculez que le moment ou ils dansent)
Leon: bon on va arrêter pour aujourd'hui, si tu veux lundi on continue daccord ?
Camilla: d'accord merci
Leon: aller vous on y va
Moi: c'est partit, Camilla tu viens vers qu'elle heure ?
Camilla: quand vous rentez
Moi: je t'appellerais quand on sera en route pour rentrez
On partit.
En voiture.
Martina: tu peux mettre...
Moi: non ! surtout pas j'en est assez des eres et des destino la
Elle rigole.
Martina: bien alors montrez moi vos talents
Leon met donc le cd avec nos musiques, et ça tombe sur.

C'était trop drôle, j'aime bien ces moments comme ça.
Martina: et toi Leon ça donne quoi ?
Moi: allez Leon montre nous
J'applaudis en rigolant.
Leon: quelqu'y te fait rire hein ?
Moi: rien rien
Martina: aaaahhhh
Moi: quoi ? pourquoi tu cris ?
Martina: c'est la ! ah je vous adore
Moi: attend c'est ça ?
Martina: ouais
CHAPITRE 1

CHAPITRE 1

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Leon: wow
Moi: on y va ?
Leon: c'est partit

Tags : #chapitre1

CHAPITRE 1 13/01/2018

CHAPITRE 1

 
Il s'arreta à l'entente de son nom, mais il continue son chemin sans se retourner. Moi qui voulais l'oublier, je vais le voir tous les jours alors c'est peine perdue... Après le sport il ne me restais qu'une heure de SVT.
Professeur de SVT: c'est toi le nouveau je suppose, mets toi à coté de Violetta.
Sérieusement ? C'est le seul cours ou je suis au fond et elle a trouvé le moyen de le collé à coté de moi. J'enleva mon sac et le mis par terre pour qu'il puisse s'assoir. L'heure passe hyper lentement, tu m'étonnes... Un gars me lança un bout de papier... pour changer tiens. Qu'est-ce-qu'il y a d'écrit cette fois ci ? " Fayote, t k'1 imbécile é tu ser a R" mon dieu les fautes d'orthographe, elles piquent les yeux. Leon m'arracha le bout de papier des mains, le mit en boule et le balança sur la tête du gars en question. Bien visé. Il reprend son cours comme si ne rien était.
Moi: tu n'étais pas obligé.
Il s'arrêta d'écrire en entendant ma voix, puis continua sans calculé. Ok, l'année va être très longue.
Professeur: bon il y aura contrôle dans deux semaines, la semaine prochaine je ne suis pas la. Apprenez bien.
Je nota toutes les informations et partis direction l'école élémentaire des gamins. Il y a Lola qui a 5 ans et son frère 6 ans, Agustin. Ils sont tous les deux très gentils, adorable et obéissant en plus.
Agustin: coucou pourquoi c'est pas maman qui est la ?
Moi: elle a eu une urgence du coup je vous garde le temps qu'elle rentre.
Lola: ouais !
Pendant le chemin ils m'ont racontés leur journée, puis quand on est rentrés je les ai fais mangés, j'en est profitée aussi. Pendant leurs douches je fis mes devoirs, ils jouaient dans leurs chambres quand leur mère est arrivé.
Patronne: coucou merci beaucoup tu m'as sauvé la vie !
Moi: c'est normal. J'ai noté l'heure sur le tableau, je les ai fais mangé et douché et la ils jouent.
Patronne: d'accord merci encore.
Je partis à mon nouveau boulot, j'espère ils vont pas m'engueuler parce que je suis en retard.
Moi: excusez-moi ? il y a quelqu'un ?
Patron: ah Violetta te voila enfin.
Moi: oui excusez-moi je gardais les enfants de ma patronne parce qu'elle avait une urgence. Je resterais en plus pour rattraper mon retard.
Patron: ne t'inquiète pas, ce n'est pas très sale tu es venue samedi.
Moi: merci beaucoup de votre compréhension.
Je me mis directement au boulot en leur faisant la vaisselle, puis je rangea leur dressing et la salle de bain.
Patron: mon fils ne devrait pas tardé je pense mais tu seras surement déjà partis ?
Moi: ah il est rentré ? oui il ne me reste plus que le bureau et j'ai finis.
Patron: très bien alors une prochaine fois.
Moi: certainement.
Je rentra après avoir finis, enfin. très longue journée et horrible en plus ! Le lendemain arrivé en cours d'espagnol je dépose mon expression écrite; évidemment les autres ont rendu copie blanche, cela m'aurais étonné tiens. Je me dirigea vers ma table quand je me rend compte que j'ai oublié mon gilet et que je suis en t-shirt... NOOOOOON ! Bon je vais faire attention. J'enleva mon manteau et la professeur commence le cours. Au bout d'un moment j'entends des rires et des bruits d'étonnements dans la classe. J'espère que c'est pas pour ce que je crois ! Je remarqua que mon bras était sur la table, je le mettais vite sous la table. J'ai compris... Je jeta un regard à Diego qui expliqua à Leon pour tout le monde rigolait en lui faisant le signe de "elle s'est taillée les veines". Désolé de l'expression trash. Leon se retourna dans ma direction mais j'ai changé mon camp de vision vers ma copie et fis semblant d'écrire. A la sortie du cours, je courrais presque vers les toilettes mais quelqu'un me poussa contre le mur. Putin l'enflure ! Ça fait mal !
Brodway: bah alors ? ou tu crois aller comme ça ?
Moi: laisse moi tranquille.
Brodway: tu fais pas la grande fille qui répond aujourd'hui ? T'en mieux tu me feras moins mal à la tête, par contre je dois quand même te punir tu sais ?
Il allait me gifler mais un bras le stoppa dans son élan.
Leon: évite.
Brodway: mec, tu fais quoi la ?
Leon: je te conseille de partir le plus vite et le plus loin possible si tu veux pas que je te tord le poignet.
Il avait l'air de serré super fort. Puis Brodway finit par partir en me lançant un regard noir. J'allais parlé à Leon quand il me poussa vers la salle qui se trouvait juste derrière moi. Il prit mon bras gauche pour levé ma manche qui laissa apparaitre le pansement sur mon poignet, puis me regarda avec incompréhension.
Leon: tu m'expliques ?
Je retira mon bras et baissa ma manche.
Moi: il n'y a rien a expliquer. 
Leon: je ne te lâcherais pas tu le sais très bien alors évite de nous faire perdre du temps et parle !
Je soupira puis commence dans mes explications.
Moi: mon père est mort il y a quelque semaine, j'étais en dépression complètement. J'ai arrêter de travaillé et je ne venais même plus au lycée. Le jour ou je suis revenue ils m'ont fait vivre un enfer, je n'avais personne à qui parlé et donc voila. C'est bon tu es content tu sais tout maintenant !
Sans que je ne m'y attende, il me prit dans ses bras.
CHAPITRE 1

Leon: je suis désolé pour ton père, et pour ce qu'ils t'ont fait. Mais tu n'aurais pas du faire cela.
Moi: je sais.
J'avais pratiquement les larmes aux yeux.
Leon: tu n'as plus intérêt à faire cela compris ?
Moi: oui...
On repartit chacun de son côté mais j'étais suffisamment proche pour entendre ce qu'il disait avec Diego.
Diego: je crois que tu l'as connaissais déjà la petite Violetta.
Leon: je vois de quoi tu parles.
Diego: je crois que si, alors dis nous tout.
Il soupira et commence a parler.
Leon: on est sortit ensemble.
Diego: t'entend cela Nata ? Violetta a déjà eu un copain dans sa vie. Pourquoi ?
Leon lui mit ne tape derrière la tête.
Diego: je rigole, raconte.
Leon: à cause du bac, des révisions, du travaille et du permis, on avait pas le temps de se parler et ça c'est mal fait donc du coup ça c'est mal finis. Alors si je me rappel bien, j'ai explosé mon téléphone contre le mur de ma chambre, mon armoire avec ma guitare qui est morte également et ma fenêtre avec une batte de baseball. J'ai pas manger pendant 1 semaine.
HEIN ! Attendez ! quoi ?!
Diego: wow, je m'attendais pas à ça. Pour elle ?
Leon: ouais comme tu dis... pour elle.
J'ai commencé à pleuré, mon dieu... C'est horrible tout ça c'est ma faute... Je commença a ranger mes affaires, j'allais partir mais il déboula sur moi et m'arrêtait.
Leon: tu vas ou ?! pourquoi tu pleures ?
Moi: je t'es entendu... je suis désolé.
Leon: ah... mais ne t'en fais pas on avait pas le choix c'est comme ça.
Je m'effondre et il me prend dans ses bras.
Moi: tout ce que j'ai gagné c'est que tu me déteste.
Leon: je ne te haïrais jamais, et même si je voulais... je ne pourrais pas.
On se regarda dans les yeux... mon dieu ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas vu ce regard... oui ce regard magnifique vous n'imaginez même pas... ça m'a tellement manqué. Il a détourné le regard après quelque temps.
Leon: bon on va en philo.
Moi: super...
Je déteste cette matière. Il rigola face à ma mine boudeuse.
Moi: tu peux les rejoindre si tu veux, j'ai l'habitude d'être seule.
Leon: mais jai pas envie.
Moi: ...
Leon: on peut bien être amis non ?
Aoutch, ça fait mal.
Moi: j'ai pas l'habitude d'en avoir tu sais...
Leon: je sais, mais on avait bien commencé comme ça non ? On peut tout de même essayer... tu veux pas ?
Moi: si si si ! évidemment.
Leon: aller viens
Amis... rien de plus...

Tags : #chapitre1